Un gigantesque marché à la portée des entreprises locales : 210 000 mini-réseaux électriques à mettre en place

Les mini-réseaux dont le développement s’est accéléré au cours de la décennie écoulée, peuvent répondre au tiers de la question d’accès universel à l’énergie en électrifiant 490 millions de personnes d’ici à 2030. Démonstration.

Publicités

Les mini-réseaux électriques sont des installations regroupant des systèmes de production et de distribution électrique qui, fournissent de l’énergie à un groupe restreint d’utilisateurs pouvant aller de quelques centaines à quelques centaines de milliers selon ses capacités. De tels systèmes peuvent être totalement isolés des réseaux électriques nationaux, ou leur être connectés, mais en préservant leur autonomie. Ils représentent la solution idéale pour les populations dont le raccordement au réseau électrique national n’est pas rentable, mais dont la consommation est trop importante pour l’utilisation des installations solaires domestiques. La plupart de ses mini-réseaux fonctionnent au diesel, à l’hydroélectricité ou au solaire hybride.

Selon les données de la Banque mondiale, environ 19 000 mini-réseaux électriques sont déjà installés dans 134 pays et territoires, ce qui représente un investissement de l’ordre de 28 milliards $. Ces installations desservent environ 47 millions de personnes. 61% de ces installations ont été implantées en Asie, principalement dans trois pays à savoir : l’Afghanistan (4980), le  Myanmar (3988) et l’Inde (2800). L’Afrique, quant à elle, abrite environ 1500 mini-réseaux électriques.

Actuellement, plus de 7500 mini-réseaux électriques sont en développement. Afin d’alimenter 27 millions de personnes pour un investissement de 12 milliards $. 54% soit 4000 de ces nouveaux systèmes sont prévus pour êtres implantés en Afrique. Le Sénégal et le Nigeria sont les pays en tête de liste avec une prévision de 1217 et 879 mini-réseaux à implanter respectivement.

4000 de ces nouveaux systèmes sont prévus pour êtres implantés en Afrique. Le Sénégal et le Nigeria sont les pays en tête de liste avec une prévision de 1217 et 879 mini-réseaux à implanter respectivement. Pour la suite

                                                                                                                                                                                                Gwladys Johnson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

La CEDEAO prépare une politique commune de développement et d’approvisionnement en produits pétroliers

lun Juil 22 , 2019
Share on Facebook Tweet it Share on Google Pin it Les ministres des Hydrocarbures des pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sont réunis à Niamey, ce jeudi, pour valider le projet de Politique de développement des hydrocarbures et le Programme régional de facilitation […]