Au Nigeria, la banque centrale a a ordonné aux bailleurs de fonds d’arrêter d’octroyer des crédits destinés à financer l’importation des produits laitiers.

Ce sont les banques nigérianes qui ont sonné le tocsin mardi. Plus question désormais d’emprunter de l’argent pour financer l’immolation du lait au Nigeria, a fait savoir la banque centrale à tous les établissements bancaires du pays.

Et pour cause ? Trop d’hémorragie financière, car la première économie africaine dépense entre 1,2 et 1,5 milliard de dollars par an pour importer du lait, annonçait en juillet dernier la banque centrale. L’institution avait également promis d’ajouter les importations de lait à sa liste restreinte pour les ventes en dollars. Il est également question de stabiliser le naira, monnaie locale. Mais la banque n’a pas précisé quand l’entrée en vigueur de l’interdiction.

Le président Muhammadu Buhari qui a fait de la diversification de l‘économie le pilier de sa gouvernance a récemment demandé à la banque centrale de cesser de financer les importations de produits alimentaires.

Le président Muhammadu Buhari a fait de la diversification de l‘économie du pétrole une politique centrale, mais une récente récession a ralenti ses plans, réduit les revenus du gouvernement et déclenché une série de dévaluations monétaires.

 

Source: AfricaNews

Publicités

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

CONGO / 10 jeunes lauréats congolais en formation à Pékin sur les TIC

mer Août 28 , 2019
Share on Facebook Tweet it Share on Google Pin it Huawei RDC a lancé officiellement, depuis le lundi 26 août à Pékin, Seeds for the Future, son programme de développement des jeunes talents qui se trouve déjà à sa troisième édition. Le but de ce projet est de promouvoir les […]